Descente

La descente de rivière est une discipline chronométrée composé de deux formes de course :

classique et sprint.


A ses débuts, seul le format longue distance existait (désormais appelé Classique) jusqu’à ce que la version plus courte de Sprint soit introduite.

Les lieux de pratiques peuvent contenir des eaux vives de classe 2 à classe 4, avec des courses classiques variant de trois à six kilomètres de longueur (10 à 35 minutes) et des parcours de sprint entre 200 et 600 mètres (une minute).

Certains pagayeurs se spécialisent dans l’un de ces deux formats, mais la plupart concourent dans les deux.La Descente comprend deux types de bateau, canoë (C) and kayak (K). Les hommes et les femmes concourent en individuel en canoë (C1H, C1D) et en kayak (K1H, K1D), et également en double en canoë (C2H, C2D).

Lors des compétitions nationales et internationales, les courses par équipe se rajoutent au format individuel. Les courses par équipe appelé « Patrouille » sont constitués de 3 compétiteurs issus de la même catégorie. Les canoës et les kayaks d’eaux vives sont longs et étroits avec une coque arrondie, ce qui les rend rapides mais aussi instables et difficiles à tourner, de sorte que les pagayeurs inclinent le bateau d’un côté (gîte) plutôt que d’utiliser de grandes propulsions.

Les premiers championnats mondiaux de descente de rivière ont eu lieu en 1959 à Treignac, en France, et se sont tenus tous les deux ans depuis (sauf 1995 et 1996). Ils n’ont présenté que le format classique jusqu’en 2002 lorsque des événements de sprint ont été introduits pour la première fois.

En 2011, les premiers championnats du monde de sprint se sont déroulés, et ils se tiennent tous les deux ans, ce qui entraîne un sprint ayant des championnats du monde chaque année alors que le classique reste biannuel.
Lors des championnats du monde de 2016 à Banja Luka, en Bosnie-Herzégovine, Emil Milihram de Croatie a remporté son sixième titre mondial individuel consécutif C1, égalant le record de championnats du monde organisé par Vladi Panato en Italie dans le même événement (1993-2002). Panato a également remporté le titre mondial individuel C1 Sprint en 2002.

La France a récemment dominé les épreuves masculines de sprint de l’équipe de canoë : remportant neuf des dix derniers titres mondiaux du sprint.

La descente de rivière s’est avérée être une voie d’accès à une discipline de canoë olympique. L’Allemand Max Hoff a été champion du monde de sprint individuel K1 en 2006 avant de remporter une médaille de bronze au sprint en K1 1000m aux Jeux olympiques de 2012 à Londres et une médaille d’or au sprint en K4 1000m aux Jeux olympiques de 2016 à Rio.